La Thérapie Brève Self Inductive (TBSI)

 

 Pourquoi et comment fonctionne la Thérapie Brève ?

La Thérapie Brève Self Inductive  repose profondément sur la confiance en l’auto réorganisation du système de perception du patient  apprise de Milton Erickson et sur la congruence du thérapeute chère à Carl Rogers.

Les tech­ni­ques d’inves­ti­ga­tion  émotionnelle et de chan­ge­ment déployées par la thé­ra­pie brève cachent une façon toute par­ti­cu­lière d’accé­der aux fonc­tion­ne­ments pro­blé­ma­ti­ques du patient.

 Elle se focalise sur le comment faire aujourd’hui, plutôt que sur le pourquoi c’est arrivé il y a plus ou moins longtemps. Ce faisant, elle reste une thérapie éminemment relationnelle, au cœur de laquelle les émotions jouent un rôle discret et central.

Elle est brève car chaque cure ne peut durer que 10 séances maximum.

Elle est Self Inductive car le patient retrouve ses propres capacités et compétences pour régler la crise qu’il traverse.

L’accompagnement est  centré sur ce que vit le patient au quotidien, dans le respect de sa vision de la situation. C’est au travers de ce qu’apporte le patient dans l’entretien que la thérapie œuvre. Il s’agit donc pour le thérapeute, non seulement d’écouter le patient, mais aussi de le conduire à dévoiler concrètement par la parole, comment il vit le désordre pour lequel il vient consulter.

La fin de la thérapie est actée par la reconnaissance conjointe par le client et le thérapeute de la disparition de la manifestation dysfonctionnelle qui avait motivé l’accompagnement. Il arrive fréquemment à cette occasion, que le client déclare avoir atteint ou retrouvé un confort de vie qu’il n’osait même pas envisager comme possible.