La Thérapie Brève Self Inductive (TBSI) pour les Adolescents


Vivre sa vie ne veut pas dire attendre que l’orage passe …C’est apprendre à danser sous la pluie…

 


L’adolescence est une période importante de construction de notre existence.

 

Elle peut être vécue de façon difficile, c’est une transition de l’enfance à l’âge adulte délicate et semée d’embûches pour l’adolescent.

 

Quitter le monde de l’enfance et ses plaisirs pour aller dans un monde de responsabilité à assumer et à prendre auquel s’ajoute un bouleversement hormonal, physique et psychique peut générer un mal-être profond.

 

A cette période de sa vie l’adolescent vit des moments de révolte, de questionnement, d’exaltation ou de dépression, ou une perte de tout attrait pour quoi que ce soit. Il peut s’installer alors un sentiment d’insécurité difficile à vivre pour l’adolescent et son entourage.

 

Il est préférable que ce soit l’adolescent qui fasse la demande de Thérapie, dans le cas où ce sont les parents qui l’y incitent, il est indispensable d’avoir son consentement. Une thérapie subie ou infligée ne donnera pas les effets escomptés, elle ne sera pas efficace.

 

Les séances sont, pour l’adolescent, un moment d’écoute bienveillante et empathique, où il peut se confier, sans crainte de jugement, sur les difficultés qui le bloquent, sur ses attentes. Il se sent entendu et compris.

 

Les raisons pour consulter

  •  chec scolaire
  •  Harcèlement subi
  •  Retrait, isolement, repli sur soi
  •  Tentatives de suicide
  •  Conduites à risques
  •  Comportements agressifs envers soi-même et les autres
  •  Automutilation, scarification
  •  Dénigration, manque d’estime de soi
  •  Comportements compulsifs (alimentaires, tocs…)
  •  Boulimie, Anorexie
  •  Fugues

 

L’adolescence constitue un âge de la vie où le sentiment d’identité et les idéaux de références sont le plus malmenés, entre la perte des repères de l’enfance et les reconstructions plus solides qui suivent, le thérapeute accompagne l’adolescent dans cette période de transition délicate et l’aide à trouver en lui les ressources nécessaires à son adaptation à la vie d’adulte.

 

Pour qu’un climat de confiance s’installe entre le thérapeute et l’adolescent, une neutre bienveillance et une stricte confidentialité de ce qui est dit pendant la séance est clairement nécessaire et exprimée à l’adolescent, en particulier parce que celui-ci est souvent là plus sous La suggestion de ses parents que son propre désir.